FAQ

Consultez nos listes des questions les plus fréquemment posées (Frequently Asked Questions) :

La coopérative

Quand la coopérative a-t-elle créée?

La coopérative Courant d’Air a été créée le 23 décembre 2009 juste après l’obtention des autorisations.

Quelle est la composition du conseil d’administration ?

Le conseil d’administration est composé comme suit :

> Mario Heukemes, président du CA.

> Achim Langer, administrateur délégué.

> Michèle Dethier, administrateur, représentante de l’asbl Patrimoine Nature.

> Bernard Portois, administrateur.

Dans quelle mesure, le coopérateur est-il engagé dans la coopérative?

Le coopérateur s’engage à concurrence du montant qu’il a investi dans la coopérative mais pas au delà. Le coopérateur n’est pas obligé de participer à la gestion journalière de la coopérative. Il est toutefois souhaitable qu’il participe à l’assemblée générale. Plus d’information dans les statuts.

Que va coûter l’électricité verte de la coopérative?

Courant d’Air a fondé le fournisseur d’énergie « COCITER » avec 6 autres coopératives citoyennes et productrices d’électricité 100 % verte.

Les membres de ces 7 cooperatives fondatrices de COCITER peuvent se fournir en électricité verte à un prix de revient transparent, honnête et stable.

Demandez une simulation de prix sans obligation à COCITER.

Le prix de fourniture dépend de 4 paramètres (la production, le transport, la distribution, les taxes, …). Le coût total de la facture d’électricité dépendra également de la consommation et du type de compteur de chaque ménage.

Peut-on obtenir une copie des statuts de la coopérative Courant d’Air ?

Les statuts sont disponibles sur notre site sous la rubrique « LA COOPERATIVE – STATUTS » et dans le menu « DOWNLOADS » sous format .pdf.

Quel est le capital de départ de la coopérative ?

Le capital est illimité. La part fixe est de 12.500 €, la part variable dépendra du nombre de parts acquises par les coopérateurs.

Je n’habite pas dans une des communes concernées. Quels sont les avantages de devenir coopérateur ?

Le but de la coopérative est de travailler dans l’intérêt des coopérateurs. Courant d’Air s’est associée à 6 autres cooperatives citoyennes et productrices d’électricité 100 % verte pour fonder « COCITER »  pour donner la possibilité aux coopérateurs d’acheter leur électricité verte à la coopérative quel que soit le lieu de leur domicile dans la Wallonie. L’avantage de ce service dépend de la situation de chacun (type de compteur, lieu du domicile, consommation….).

En plus de ce service, la coopérative veut proposer à ses associés un service de groupement d’achat pour des produits touchant à l’utilisation rationnelle de l’énergie.

Comment se déroulent les groupements d'achat ?

Des groupements d’achat sont régulièrement proposés aux coopérateurs. Les coopérateurs peuvent actuellement se procurer de l’éclairage LED et ce jusqu’au 30 Juin 2016. A l’avenir, Courant d’Air compte en organiser d’autres, pour des panneaux solaires photovoltaïques par exemple.  Nous proposerons plusieurs types de panneaux et expliquerons les conditions d’exploitations et les raisons pour lesquelles nous aurons sélectionné le maître achat. Un peu à l’instar de la philosophie de „test achat“. Le coopérateur pourra alors „faire son marché „ en fonction de sa situation, de ses attentes et … de sa bourse.

Acheter des parts

Comment se déroule la vente des parts ?

Vous pouvez souscrire des parts de la coopérative sur le menu « formulaire d’inscription ». L’inscription sera effective une fois que le virement sera effectivement réalisé sur le compte de la coopérative. Vous recevrez un document qui attestera votre inscription au registre des parts.

Les personnes qui n’ont pas accès à l’internet peuvent demander un formulaire d’inscription par téléphone (voir sous contact) qui sera envoyé par la poste.

Comment faire pour souscrire à plus de parts?

Le nombre maximum de parts est, pour le moment, limité à 10.000 unités. Ce nombre augmentera en fonction des projets développés.

Le nombre de parts est limité à 20 pièces par personne, cela représente un investissement de 5.000 €. Cette restriction permet de limiter le risque financier individuel et de garantir l’accès à la coopérative à un grand nombre de coopérateurs.

Les sociétés et entreprises peuvent-elles aussi souscrire des parts ?

Oui, cela est possible, il n’y a pas de limitation. Par contre, afin de répondre à la demande du plus grand nombre possible, la vente d’électricité est prioritairement réservée aux ménages.

Le surplus de la production sera vendu aux sociétés et firmes „coopératrices“.

L’achat des parts est-il greffé de taxes ou de frais ?

Non, il n’y aura pas de taxe, de droit d’entrée ou de sortie lors de l’acquisition ou de la revente des parts.

Est-il possible d’obtenir des parts pour l’ensemble de sa famille ?

Oui, chaque membre d’une famille peut devenir coopérateur. Les mineurs d’âge devront toutefois s’assurer de l’autorisation parentale.

Puis-je augmenter le nombre de mes parts au fil du temps?

Oui, vous pouvez acquérir jusque 20 parts à tout moment et en plusieurs étapes.

Dividendes

Le dividende annoncé de 6 % est-il garanti ? Quel est le rendement des parts de 250 € ?

Le but de la coopérative est de générer des bénéfices pour pouvoir distribuer un dividende pouvant aller jusqu’à 6 % chaque année. Le dividende et sa hauteur ne sont pas garantis car ils dépendent du résultat de la coopérative. Celui-ci est influencé par plusieurs facteurs, dont notamment, l’abondance du vent, le remboursement des crédits et le niveau de prix de l’électricité et des certificats verts.

Pour 2011 la coopérative a versé un dividende de 2%, pour 2012 et 2013 de 5%, pour 2014 de 6% et 2015 de 5%.

.

Pourquoi pas plus de 6 % de dividende ?

La coopérative Courant d’Air à une finalité sociale et a été agréée par le Conseil National des Coopératives. Pour ce faire, les statuts doivent répondre à certains critères de gestion équitable et démocratique. Un de ces critères limite le dividende à 6%. Le but étant de permettre à la coopérative de garder une bonne partie de ses ressources et ainsi, permettre une gestion quotidienne capable de financer ses projets. Le chapitre X des statuts donne plus d’informations à ce sujet.

Taxes et précompte. Y aura-t-il d’autres taxes ? Le précompte sera–t-il retenu des dividendes ?

Les dividendes sont nets d’impôts jusqu’à un montant de 190 €. Cela représente +/- les intérêts de 12 parts à 250 €, à un taux de 6%. Au-delà, la coopérative doit retenir le précompte mobilier de 25%.

L’exonération vaut pour chaque membre d’une famille.

Attention, si une personne possède des parts dans plusieurs coopératives, l’exonération du précompte est valable que pour 190€ de tous les dividendes cumulés. Si les 190€ sont dépassés, l’associé est tenu d’indiquer dans sa déclaration sa participation dans les différentes coopératives.

Mise à part du précompte mobilier, aucune autre taxe ou des coûts existent.

L’investissement est-il sûr?

Le risque d’un investissement dans la coopérative est faible mais pas nul. C’est pour cette raison que nous voulons limiter l’investissement à 20 parts/personne. Les banques vont financer plus de 85 % de l’investissement. Avant de donner son accord sur le financement du projet, la banque analyse tous les contrats et les études techniques. On peut, sans grand danger, affirmer que si les banques donnent leur accord, alors le petit porteur peut aussi investir en toute tranquillité dans le projet. Il existe sur le projet plusieurs assurances et garanties.

Le contrat d’entretien des éoliennes ressemble un peu à une assurance mobilité pour un véhicule. Pour une certaine somme, le fournisseur des éoliennes s’engage à entretenir et réparer celles-ci. Par le contrat d’entretien, le fournisseur s’engage également à garantir une production pendant au moins 97 % du temps. Cela veut dire que les éoliennes ne peuvent être en panne que 3 % du temps de fonctionnement. Au-delà, le fournisseur s’engage à indemniser le manque de production. La durée de ce contrat peut courir jusqu’à la 15ème année de fonctionnement.

En plus de ce contrat d’entretien, nous allons souscrire une police d’assurance qui couvrira le risque de bris de machine et les dégâts causés par la foudre, les tempêtes et les catastrophes naturelles.

Divers

On reproche aux parcs éoliens de n’être pas fiables, que les coûts d’entretien sont trop élevés, que la production est insuffisante et irrégulière…. Où puis-je trouver des arguments pro éolien ?

La brochure“ Rumeur et Réalités „ répond à beaucoup d’interrogations sur le bien fondé des parcs éoliens. Cette brochure est téléchargeable sur le site du portail de l’énergie en région wallonne.

Peut-on participer au capital de Mobilae?

Non. La sprl Mobilae assurera la planification des projets futurs de la coopérative et lui permettra ainsi de garantir son expansion. Un des objectifs de la sprl Mobilae inscrit dans ses statuts est la concrétisation de projets à caractères social et culturel. Ces objectifs ne sont pas forcément compatibles avec les attentes d’un investisseur externe.